Le bijou serti en joaillerie : clou, rail, invisible…

En bijouterie joaillerie, les décorations des bijoux s’effectuent par le sertissage des pierres précieuses. En effet, cette méthode a transformé l’orfèvrerie et le travail des métaux précieux, comme l’or ou l’argent. Ainsi, le bijoutier joaillier met en forme le métal précieux. Ensuite, il devient sertisseur pour sertir les joyaux et les gemmes sur un bijou ou une bague en or.

En plus d’être orfèvres, les bijoutiers joailliers peuvent ainsi tailler les pierres.

Par ailleurs, il existe différents types de bijoux sertis grâce aux différentes techniques de sertissage.

Les bijoux sertis : histoire

À priori, les Égyptiens étaient les premiers qui ont procédé à la fixation ou l’inclusion de pierres fines et d’émaux aux bijoux. En effet, la cour du pharaon a laissé des pièces de joaillerie, qui ont inspiré les bijoutiers du XIX ° siècle, dont le fameux scarabée en or et argent.

Toutefois, l’art du bijou utilise depuis toujours les mêmes techniques pour la fabrication de bijoux sertis de pierres fines ou précieuses. Ainsi, la mise en forme de bijou consiste à réaliser un cabochon.

De même, le développement des métiers d’art et des cours européennes ainsi que le commerce avec l’Asie ont acheminé les pierres précieuses aux ateliers des orfèvres.

D’ailleurs, la France du XVII ° siècle a vu la naissance de l’art joaillier. En effet, les orfèvres ont la mission de sublimer des pierres précieuses taillées en les fixant sur des bijoux. Ainsi, ces derniers développent différentes techniques pour accrocher les pierres sur leurs montures.

Haute joaillerie : bijou serti

Le sertissage des bijoux en joaillerie

À première vue, il existe plusieurs procédés de sertissage des pierres. D’ailleurs, la méthode de sertissage doit s’adapter à la pierre précieuse, au bijou ou au style à donner à la création joaillière.

Ainsi, l’artisan joaillier créateur utilise souvent les techniques traditionnelles de sertissage des pierres, comme :

  • Le serti griffe : la monture du bijou comporte de 2 à 8 griffes qui emprisonne la pierre une fois repliées, comme pour les boucles d’oreilles. Le serti griffe s’utilise souvent pour la fixation des pierres précieuses (diamants, émeraude, saphir, rubis…)
  • Le serti grain : détacher des copeaux de la monture pour fixer la pierre et les rabattre ensuite sur les bords de la pierre. Elle s’utilise avec les métaux précieux ductiles, particulièrement en pavage (l’or, l’argent et le platine)
  • Le serti clos : la bande de métal précieux entoure la pierre sur tout son périmètre, puis le pourtour est compressé sur la pierre, pour la fixer fermement en place. Ainsi, le serti clos s’utilise souvent pour sertir les pierres fines (la turquoise, l’onyx et la malachite) sur les pendentifs, les bracelets, les colliers en or…

Le serti rail

Premièrement, cette technique permet de glisser les pierres entre deux rails creusés dans le métal. Ainsi, ce dernier se referme à leurs extrémités.

Le serti clou

Utilisée pour fixer plusieurs pierres précieuses ou cristaux sur la monture, cette méthode est à l’image du clou.

En effet, un clou en métal précieux (or, argent ou platine) permet de souder entre les pierres pour comprimer les pierres l’entourant. Ainsi, les gemmes sont fixées mécaniquement en place. 

D’ailleurs, ce procédé de sertissage se rapproche du serti grain. Cependant, le serti clou sert de maintenir plusieurs pierres en place avec un même clou. Par exemple, cette technique s’utilise idéalement pour la création de bague de fiançailles, trilogie bague diamant

Le serti pression

D’abord, le serti pression permet de maintenir la pierre par la pression du métal. En général, ce procédé s’utilise pour sertir une seule pierre sur une bague, comme le solitaire diamant. Ainsi, l’anneau reste ouvert pour y insérer la pierre précieuse.

D’ailleurs, ce type de sertissage ne garantit pas que l’anneau ne bouge pas et que la pierre soit perdue. Ainsi, il est préférable de le faire avec un diamant uniquement. Effectivement, les pierres fragiles peuvent se casser à cause de la pression du métal.

Le serti invisible ou encore le serti mystérieux

En finale, le serti invisible désigne une combinaison de plusieurs techniques traditionnelles. Cependant, plusieurs enseignes de bijouterie proposent leur propre technique de sertissage. Ainsi, elles peuvent proposer des bijoux sur mesure s’affranchissant du métal autour de la pierre.

Ainsi, le serti invisible consiste à réaliser une rainure sur la pierre précieuse permettant de la clipser sur un rail en métal.