Quels sont les techniques et les différents types de sertissage ?

A priori, l’art de la bijouterie joaillerie repose grandement sur le sertissage et le travail de l’artisan sertisseur. En effet, ce dernier réalise le sertissage des diamants et des pierres précieuses sur le bijou. D’ailleurs, cette opération minutieuse ne constitue pas le collage des gemmes à la monture métallique.

Mais, elle a recours aux différentes techniques complexes pour le métal devient connecteur fixateur de la pierre. Ainsi, le sertisseur utilise une pince, appelée onglette, pour fixer les pierres au métal précieux.

Par ailleurs, il existe différentes manières de sertir une pierre précieuse : serti griffe, grain, clos, tube, masse, rail, clou, à bride, illusion, invisible et serti LS.

Le sertissage à griffes des bijoux

A priori, le serti à griffes désigne le type de sertissage le plus utilisé en haute joaillerie. D’ailleurs, cette technique consiste à maintenir la pierre avec des griffes en or ou en platine. En effet, le sertisseur plaque ces griffes métalliques sur la pierre.

Par ailleurs, vous pouvez en trouver au nombre de3 ou une dizaine en fonction des gemmes. Toutefois, le serti 4 griffes donne les plus beaux rendus.

Ainsi, le sertissage à griffes s’utilise souvent pour les pierres centrales, comme le solitaire diamant, ou les pierres d’entourage.

Transformation bijoux et sertissage
Création de bijoux sur-mesure

Le sertissage clos

Tout d’abord, le serti clos s’utilise beaucoup en joaillerie, comme le serti griffe. Cependant, ce sertissage consiste à entourer la pierre entièrement du métal précieux. Ainsi, la gemme s’en trouve totalement sécurisée. D’ailleurs, cette technique permet de créer des bijoux de grande taille, comme les pendentifs, les couronnes…

Par ailleurs, le sertissage clos ne convient pas aux pierres de petites dimensions. En effet, le clos doit avoir une épaisseur minimum d’or une bonne tenue dans le temps.

Enfin, ce type de serti risque d’étouffer la pierre avec le métal, et ainsi l’empêchant de capter la lumière.

Sertissage demi-clos

Premièrement, la forme généreuse d’un bijou exige l’utilisation du serti demi-clos. En effet, cette méthode permet une belle combinaison du style du bijou et l’éclat de la pierre précieuse. De même, le serti demi-clos permet d’obtenir des bijoux plus cossus.

D’ailleurs, cette technique permet au bijoutier de jouer sur les volumes d’une bague. Ainsi, il peut obtenir un rendu aéré, tout en ayant de grandes dimensions. De même, ce type de sertissage permet aussi le pavage complet de la bague.

Serti Massé

A priori, le sertissage massé permet d’inclure la pierre dans le volume de la bague. Ainsi, il devient possible de créer des bijoux contemporains et des bagues originales.

D’ailleurs, cette technique permet de bien protéger la pierre. Cependant, elle ne met pas en valeur la délicatesse d’une gemme comme le diamant, l’émeraude ou le rubis

Serti grains

Technique utilisée pour les pierres de pavage rondes, le sertissage à grains se réalise grâce à une bande de métal. Ainsi, le sertisseur fixe les pierres dans cette bande, tout en gardant un filet de métal de part et d’autre des brillants.

De ce fait, le monteur sertisseur creuse le métal pour y placer les grains, servant à maintenir les pierres. Ainsi, la fixation d’une pierre peut s’effectuer grâce à 2 graines, tant que les dimensions de celle-là le permettent. De même, plusieurs grains peuvent être utilisés pour le pavage ou décorer entre les pierres.

Enfin, l’esthétique et la valeur du bijou dépendent du travail du sertisseur, la régularité des filets et de la tenue dans le temps du bijou.