LE DIAMANT

Histoire et caractéristiques du diamant

Avec sa beauté, son éclat et sa brillance exceptionnels, le diamant est la pierre précieuse la plus emblématique et la plus prisée des joailliers. Le diamant est reconnu depuis très longtemps comme le plus dur de tous les minéraux, son nom vient du grec adamas, « invincible ». Pendant plus de 2000 ans, les diamants provenaient des graviers des rivières. Jusqu’en 1725, l’Inde était le principal fournisseur mais au fur et à mesure du temps, d’autres gisements ont été découvert au Brésil mais aussi dans la région de Kimberley en Afrique du Sud. Ces derniers sont en fait issus d’une roche jusqu’alors inconnue, la kimberlite, présente dans les cheminées volcaniques. Depuis, d’autres cheminées similaires ont été découvertes dans d’autres pays africains, en Sibérie, en Australie et plus récemment en Chine, au Canada ou aux Etats-Unis.

Histoire et caractéristiques du diamant

Avec sa beauté, son éclat et sa brillance exceptionnels, le diamant est la pierre précieuse la plus emblématique et la plus prisée des joailliers. Le diamant est reconnu depuis très longtemps comme le plus dur de tous les minéraux, son nom vient du grec adamas, « invincible ». Pendant plus de 2000 ans, les diamants provenaient des graviers des rivières. Jusqu’en 1725, l’Inde était le principal fournisseur mais au fur et à mesure du temps, d’autres gisements ont été découvert au Brésil mais aussi dans la région de Kimberley en Afrique du Sud. Ces derniers sont en fait issus d’une roche jusqu’alors inconnue, la kimberlite, présente dans les cheminées volcaniques. Depuis, d’autres cheminées similaires ont été découvertes dans d’autres pays africains, en Sibérie, en Australie et plus récemment en Chine, au Canada ou aux Etats-Unis.

Les 4C

Une fois extrait de la terre, chaque diamant est étudié et classé selon la méthode des « 4C ». Edictée par le GIA (Gemological Institute of America), cette règle internationalement reconnue permet de déterminer la qualité d’un diamant selon les critères suivant : Une fois extrait de la terre, chaque diamant est étudié et classé selon la méthode des « 4C ». Edictée par le GIA (Gemological Institute of America), cette règle internationalement reconnue permet de déterminer la qualité d’un diamant selon les critères suivant :

Le carat

Le carat est le critère le plus facile à déterminer lorsqu’on évalue la qualité d’un diamant. Egalement connu sous l’abréviation « ct », il est l’unité de mesure du poids d’un diamant. 1 carat correspond à 0,20 gramme. Pour définir le poids des pierres de moins d’1 carat, on parlera de « point » ou de « centièmes ». Ainsi, une pierre de 0,50 carat correspond à 50 points ou 50 centièmes. Le carat est le critère le plus facile à déterminer lorsqu’on évalue la qualité d’un diamant. Egalement connu sous l’abréviation « ct », il est l’unité de mesure du poids d’un diamant. 1 carat correspond à 0,20 gramme. Pour définir le poids des pierres de moins d’1 carat, on parlera de « point » ou de « centièmes ». Ainsi, une pierre de 0,50 carat correspond à 50 points ou 50 centièmes.

La couleur (Color)

La couleur du diamant est un aspect très important pour déterminer la qualité et la valeur d’une pierre. L’échelle internationale de couleur classe les diamants de la lettre D à Z. Si la pierre est de couleur D, elle sera dite d’un blanc exceptionnel, si elle est classé Z on parlera de blanc teinté. La majorité des joailliers sertissent les bijoux de diamants de couleur D à H car la différence est très subtile et très difficile à percevoir à l’œil nu. Attention un diamant coloré n’est pas forcément de mauvaise qualité, il existe des diamants roses, jaunes, bleus, noirs… très recherchés. Ces diamants sont appelés « fancy ». La couleur du diamant est un aspect très important pour déterminer la qualité et la valeur d’une pierre. L’échelle internationale de couleur classe les diamants de la lettre D à Z. Si la pierre est de couleur D, elle sera dite d’un blanc exceptionnel, si elle est classé Z on parlera de blanc teinté. La majorité des joailliers sertissent les bijoux de diamants de couleur D à H car la différence est très subtile et très difficile à percevoir à l’œil nu. Attention un diamant coloré n’est pas forcément de mauvaise qualité, il existe des diamants roses, jaunes, bleus, noirs… très recherchés. Ces diamants sont appelés « fancy ».

La taille (Cut)

La taille permet de dévoiler tout l’éclat et la brillance du diamant. En effet, une pierre de qualité dispose de facettes symétriques et proportionnelles afin que la lumière se reflète et révèle le feu du diamant. C’est ce qu’on appelle l’effet de réfraction. Un diamant mal taillé, même d’une couleur d’un blanc exceptionnel scintillera moins qu’un diamant à la taille parfaite d’une couleur inférieure. Les diamants sont classés selon les catégories suivantes : Excellent, Very Good, Good, Medium, Poor. La taille permet de dévoiler tout l’éclat et la brillance du diamant. En effet, une pierre de qualité dispose de facettes symétriques et proportionnelles afin que la lumière se reflète et révèle le feu du diamant. C’est ce qu’on appelle l’effet de réfraction. Un diamant mal taillé, même d’une couleur d’un blanc exceptionnel scintillera moins qu’un diamant à la taille parfaite d’une couleur inférieure. Les diamants sont classés selon les catégories suivantes : Excellent, Very Good, Good, Medium, Poor.

La pureté (Clarity)

Afin de déterminer la pureté d’un diamant, le GIA a établi une échelle internationale permettant de classer les pierres en fonction de la taille, la quantité, l’emplacement et la couleur des marques de naissances. Plus communément appelées inclusions, elles peuvent être de type liquides, gazeuses ou solides. Chaque pierre est évaluée par la table (facette en haut du diamant) grâce à une loupe grossissante x10, puis à la loupe x3 et à l’œil nu afin d’être classé entre FL (Flawless, pureté parfaite) et I3 (Included, grand nombre d’inclusions). Les inclusions sont visibles à l’œil nu seulement à partir de I1. Afin de déterminer la pureté d’un diamant, le GIA a établi une échelle internationale permettant de classer les pierres en fonction de la taille, la quantité, l’emplacement et la couleur des marques de naissances. Plus communément appelées inclusions, elles peuvent être de type liquides, gazeuses ou solides. Chaque pierre est évaluée par la table (facette en haut du diamant) grâce à une loupe grossissante x10, puis à la loupe x3 et à l’œil nu afin d’être classé entre FL (Flawless, pureté parfaite) et I3 (Included, grand nombre d’inclusions). Les inclusions sont visibles à l’œil nu seulement à partir de I1.

Les diamants de notre atelier

Nous avons à cœur de vous proposer des bijoux d’une grande qualité, à un juste prix et fabriqué en France ! C’est pourquoi chaque diamant serti est d’abord sélectionné dans notre atelier selon sa couleur (H ou qualité supérieure) et sa pureté (SI minimum). Aussi, nous travaillons uniquement avec des diamantaires respectant le Processus Kimberley et notre charte étique afin de vous garantir que nos diamants sont issus de zones de non-guerre. Nous avons à cœur de vous proposer des bijoux d’une grande qualité, à un juste prix et fabriqué en France ! C’est pourquoi chaque diamant serti est d’abord sélectionné dans notre atelier selon sa couleur (H ou qualité supérieure) et sa pureté (SI minimum). Aussi, nous travaillons uniquement avec des diamantaires respectant le Processus Kimberley et notre charte étique afin de vous garantir que nos diamants sont issus de zones de non-guerre.

Bagues diamants

Pendentifs diamant

Boucles d’oreilles diamants

Alliances de mariage

Le saphir

Le rubis

L’émeraude

Atelier du DiamantGuide du Diamant