La couleur d’un diamant est également une caractéristique très importante dans l’évaluation de sa qualité. C’est d’ailleurs l’un des critères des fameux 4C (l’un des plus important) utilisés pour évaluer la valeur d’un diamant. Pour évaluer la couleur d’un diamant, les institutions ont créé un classement.

Les diamants sont donc répartis dans plusieurs catégories allant de la couleur D à la couleur Z. Une pierre étant la plus blanche ou étant la plus incolore sera dans la catégorie D et inversement pour les pierres qui sont teintés et dont la couleur tire vers le jaune, elles seront dans la catégorie Z. Ainsi, pour les diamants blancs, plus la couleur se rapproche de la couleur D, plus sa teinte sera blanche et plus son prix augmente.

Attention, cela ne signifie pas que les diamants de couleur ne sont pas des pierres de valeur. En effet, les diamants bleus, rouges… sont très rares et très recherchés. Leur valeur peut d’ailleurs dépasser largement celle d’un diamant blanc.

Afin d’évaluer la couleur d’un diamant, il faut respecter un mode opératoire bien précis afin d’éviter les erreurs. Le plus connu et le plus simple étant de poser les pierres sur un papier blanc et de les étudier à travers la culasse.

La couleur du diamant : Les différents points à respecter

Concernant la pierre, il faut bien sur qu’elle soit propre. Vous pouvez la nettoyer à l’aide d’une chamoisine, d’un bain à ultrason ou directement avec une brosse à dent et de l’eau savonneuse. Aussi, il faut que la pierre ne soit pas déjà sertie sur une monture (peu importe si c’est un bracelet, une boucle d’oreille, un collier ou une bague). La couleur de l’or ainsi que le sertissage vous empêcheront d’étudier la pierre par la culasse et risque aussi de modifier très légèrement l’aspect de la pierre.

Ensuite, assurez-vous d’avoir l’œil bien reposé et d’être dans un environnement ou vous êtes exposé à une lumière continue, naturelle et en pleine journée.

Vous pouvez également utiliser des lampes à lumière froide qui sont utilisés par les diamantaires et les bijoutiers et qui ont la particularité de diffuser une source lumineuse prôche de la lumière du jour.

Identifier la couleur du diamant : La procédure à suivre

Tout d’abord, placez la pierre dans un carton ou une feuille blanche plié en angle droit. Ajoutez ensuite des pierres témoins. Ce sont des pierres qui serviront de point de comparaison afin d’identifier plus facilement la couleur du diamant. Il est bien sur nécessaire de connaitre la catégorie exacte des couleurs des pierres témoins, le mieux étant de choisir des pierres dont la couleur se rapproche le plus (approximativement) de la pierre étudiée. De plus, les pierres témoins doivent être des diamants non fluorescents, avec peu d’inclusion (VS2), de même forme et de même grosseur.

La signification des différentes catégories de couleur du diamant

La première catégorie de couleur du diamant, c’est-à-dire un diamant d’un blanc exceptionnel est la lettre « D ». En effet, il n’y a pas de catégorie A, B ou C. La légende dit que les catégories commencent par la lettre D comme la première lettre du mot Diamant ou Diamond en anglais. Comme nous venons de le dire, la couleur est donc le meilleur rang, ensuite plus les pierres auront une teinte qui tire vers le jaune, plus elles se rapprocheront du rang de la lettre « Z ».

Voici le détail des différentes catégories :

D et E : On parlera d’un Blanc Exceptionnel + et Blanc Exceptionnel. Le diamant doit presque disparaitre dans la feuille blanche.

F et G : Les pierres sont très légèrement teintées, il est très difficile de le percevoir directement par la table du diamant. On parle alors d’un Blanc Extra + et d’un Blanc Extra.

H : C’est la couleur la plus utilisé dans le commerce de détail car elle offre un très bon rapport qualité prix. Les pierres de couleur H sont teintées de côté mais il est encore très difficile de le percevoir par la table du diamant. On définit un diamant H comme étant Blanc.

I et J : Les diamants de cette catégorie ont une teinte visible de face, c’est-à-dire depuis la table du diamant. On dit qu’elles sont d’un blanc nuancé.

K et L : Ce sont des diamants légèrement teintés. Ces pierres sont teintées et ont une couleur qui tire vers le jaune et cela est visible depuis la table du diamant.

M à Z : On parle de pierres teintées. La teinte est très facilement visible à l’œil nu et de face.

La fluorescence du diamant

Enfin, lorsque l’on étudie la couleur d’un diamant, il est aussi important de ne pas oublier de s’intéresser à sa fluorescence. Cette caractéristique provient d’une réaction entre l’énergie de la lumière et les atomes du diamant. La majorité des diamants ayant une fluorescence ont une teinte bleutée lorsqu’on les passe sous des rayons ultra-violets. Attention, il ne faut pas confondre, cette teinte bleutée est uniquement visible sous des rayons ultra-violets, à la lumière du jour, le diamant garde sa couleur blanche.

La fluorescence d’un diamant peut être plus ou moins forte. C’est pourquoi il est une nouvelle fois possible de classer le diamant dans différente catégorie en fonction de l’intensité de sa fluorescence :

Aucune : Le diamant n’a aucune réaction et ne change pas de couleur sous les rayons ultra-violets.

 Légère : Le diamant devient très légèrement bleuté.

Moyenne : La pierre est légèrement bleutée.

Forte : Le diamant est bleu sous les rayons ultra-violets.

A savoir que la fluorescence Forte ou Moyenne dépréciera la valeur d’un diamant de couleur D à H.

Découvrez nos Solitaires diamant 1 carat